La sophrologie pour les séniors

En vieillissant, la mobilité se réduit souvent et les perceptions qui nous parviennent de nos sens s’amoindrissent également.
Les personnes âgées peuvent se sentir délaissées, inutiles, et des épisodes dépressifs peuvent apparaître.
Or la sophrologie peut permettre de redonner le plaisir de respirer, le plaisir aux choses, de retrouver des petits moments de sourires, donner du relief aux journées…
La sophrologie a le pouvoir de faire voyager la conscience, sans vraiment trop d’efforts à fournir.
Et une fois qu’on se prend au jeu, on y prend vite goût, aussi vite qu’on peut reprendre goût à la vie.
Elle peut offrir à ces personnes la possibilité d’explorer le passé, au travers d’événements agréables, d’explorer le présent, pour vivre dignement son quotidien, et d’explorer le futur, en offrant la possibilité de décider de la qualité du reste de la vie à parcourir.
Et elle peut constituer un atout majeur dans la lutte de certaines problématiques comme ce qui concerne : la prévention des chutes, la prévention et gestion de crises d’angoisses, du stress, les troubles du sommeil, les troubles de la mémoire et/ou de la motricité, la solitude et l’ennui, etc…
Par exemple, la relaxation dynamique, l’une des constituantes fortes de la sophrologie peut, chez la personne âgée rétablir une relation favorable du sujet avec son corps.
Rester conscient de toutes les parties de son corps, continuer à remuer les articulations, est très important.
Il est aussi nécessaire de bien oxygéner les cellules, les muscles, et d’apporter le plus d’oxygène possible dans le cerveau pour entretenir la mémoire et les facultés de concentration.
La relaxation dynamique est un soutien pour réduire les tensions musculaires, créer un état de détente mentale.
La sophrologie peut aussi être un soutien, comme renfort à un dispositif médical, pour accompagner des pathologies plus difficiles (douleurs, dépression, comportements anxieux, maladies dégénératives).