Qu’est-ce que l’hypnose Ericksonienne ?


Développée par le célèbre psychiatre et psychologue américain, Milton Erickson, l’hypnose Ericksonienne est une forme particulière d’hypnose.

Elle utilise la suggestion mentale d’images rassurantes grâce à l’usage d’un vocabulaire symbolique.
Tout simplement le praticien parle à la personne, dont l’attention est focalisée sur un stimulus : par exemple une image mentale d’un paysage, et le dirige vers un état de conscience modifiée.
Dès que la personne est connectée à son imaginaire et/ou à ses émotions, elle est en hypnose.

Et plus naturellement c’est comme si une personne était plongée dans la lecture d’un livre ou la contemplation d’une œuvre d’art, ou encore transportée par une musique, son attention au monde se trouve alors décalée, modifiée.
La personne est à la fois ailleurs et plus présente que jamais à vivre son instant.

L’hypnose induit une modification de la perception du temps et de l’espace : les ressentis corporels, la perception de la durée sont modifiés.

Que ressent-on ?
En état d’hypnose, la personne ressent souvent de la détente, du bien-être, elle entre alors en état de conscience élargi, soit dans son univers de perceptions qui peuvent être olfactives, auditives, visuelles…

A ce stade l’attention de la personne peut se focaliser sur un élément donné, sa douleur par exemple. L’état d’hypnose est alors proche des rêves et quitte la logique rationnelle.

Le praticien peut ensuite suggérer à la personne de se passer une pommade imaginaire sur la zone douloureuse pour la voir diminuer d’intensité, si elle ressent cette suggestion comme pertinente et adaptée.

Dans cette dernière étape la personne a accepté la suggestion et va ressentir une amélioration de son état sur la zone douloureuse, elle est alors dans une réalité perceptive.

L’hypnose Ericksonienne permet de diminuer les douleurs, aide à gérer les émotions ou encore à arrêter de fumer.